Khaled Drareni devant le tribunal de sidi Mhamed en visioconférence…

Le journaliste Khaled Drareni a été entendu, ce lundi 3 août, en visioconférence depuis la prison de Koléa (Tipaza) par la juge du tribunal de Sidi M’hamed à Alger.

Il est apparu comme ça blême et maigre mais avec un beau sourire sur son visage…

L’image contient peut-être : 2 personnes, texte qui dit ’free khaled derarni’

En réponse aux accusations, Khaled Drareni a précisé à la juge qu’il pratiquait son « travail de journaliste indépendant et libre ».

« J’ai couvert les marches du mouvement, y compris les manifestations pro-vacances, lorsque je donne au lecteur l’information et c’est un droit constitutionnel du citoyen, lorsque je ne partage pas la haine et la vérité, je garde l’unité Patriotisme (…) Je suis un journaliste impartial qui ne fait que son travail », a-t-il dit. Lire la suite