La marche de la dignité bloquée a 45 km d’alger…

greve-faim

La marche de la dignité s’arrête à la périphérie d’Alger. Après avoir marché plus de 200 km, les contractuels de l’Education nationale sont bloqués aujourd’hui à Boudouaou par les services de sécurité. « Les représentants du Conseil des lycées d’Algérie et plus de 1000 contractuels bloqués à la sortie de Boudouaou empêchés de rejoindre Alger après une marche de 236 km ont décidé de faire une grève de faim pour réclamer leur intégration sans condition ».

« Nous sommes actuellement à la sortie de Boudouaou. On nous a empêché de continuer la marche. Il y a un dispositif policier incroyable à Boudouaou, Reghaia et Rouiba. Les enseignants gardent leur sang-froid et sont assis par terre, il n’y a pas eu d’affrontements pour l’instant », explique Idir Achour, syndicaliste du Conseil des lycées d’Alger (CLA) et l’un des participants à la marche.

the Walking dignity  march  blocked 45 km from Algiers …

Walking dignity stops on the outskirts of Algiers. After walking over 200km, contract of Education are blocked today at the exit of Boudouaou by security services. « Representatives of the Council of Algeria high schools and more than 1,000 contractual blocked the exit of Boudouaou prevented from joining Algiers after walking 236 km have decided to do a hunger strike to demand their integration unconditionally ».

« We are currently in the output Boudouaou. They prevented us to continue walking. There is an incredible device Boudouaou policeman, Reghaia and Rouiba. Teachers keep their composure and sat on the ground, there were no clashes yet, « says Idir Achour, union Council of Algiers high schools (CLA) and one of the participants at the walk.

Protestation des chômeurs de Ouargla

Cette semaine, un groupe de chômeurs se sont cousu les lèvres pour réclamer du travail. Trois ans après la grande marche de Ouargla, malgré des mesures pour l’emploi, les jeunes se sentent toujours marginalisés.

En sit-in devant le siège de la wilaya de Ouargla depuis trois semaines, les chômeurs qui ont protesté mardi en se cousant les lèvres ont décidé de lever leur camp de fortune après avoir rencontré le chef de la sûreté de la wilaya qui s’est engagé à leur assurer des postes d’emploi d’ici le 20 février prochain. Affaire a suivre…

Résultat de recherche d'images pour "PROTESTATION OUARGLA"

Protest unemployed of Ouargla

This week, a group of unemployed have sewn their lips to demand work . Three years after the great march of Ouargla, despite measures for employment , young people still feel marginalized.

Sit-in outside the headquarters of the province of Ouargla for three weeks , the unemployed who protested Tuesday by sewing the lips have decided to lift their makeshift camp after meeting the head of security of the wilaya which committed to ensure their job positions by 20 February. Case to follow …