Plus de 4 000 Algériens toujours bloqués à l’étranger…

En vacances ou en déplacement pour affaires ou pour des soins ou même pour  des  études, des  milliers  d’Algériens  sont  toujours  bloqués  dans plusieurs pays, et  ce, depuis  trois  mois  sans aucune information sur un possible rapatriement. Leur patience a atteint ses limites compte tenu de la dégradation de leur quotidien loin des siens.

Coronavirus : Début demain du rapatriement de 1.788 Algériens ...

Démunis financièrement,épuisés moralement,ils appellent les autorités“à  mettre  un  terme  à  leurs supplices”. Ils se trouvent en Turquie depuis 3 mois, pays où les Algériens ont le  plus souffert  de  cette  situation. “C’est un cauchemar qui n’en finit pas. Lire la suite

Donald Trump annonce que les Etats-Unis mettent fin à leur relation avec l’OMS

Bon débarras…

Donald Trump, le 29 mai.

Depuis le début de la pandémie, le président américain accuse l’organisation onusienne de se montrer trop indulgente avec la Chine.

Le président des Etats-Unis, Donald Trump, a annoncé, vendredi 29 mai, qu’il mettait fin à la relation entre son pays et l’Organisation mondiale de la santé (OMS), agence des Nations unies (ONU) pour la santé publique.

« Parce qu’ils ont échoué à faire les réformes nécessaires et requises, nous allons mettre fin aujourd’hui à notre relation avec l’Organisation mondiale de la santé et rediriger ces fonds vers d’autres besoins de santé publique urgents et mondiaux qui le méritent », a déclaré M. Trump devant la presse. Lire la suite

Coronavirus : l’OMS met en garde contre le risque mortel d’un déconfinement hâtif…

INFOSOMS

Il existe un risque de « résurgence mortelle ». L’Organisation mondiale de la santé (OMS) met en garde contre une mauvaise gestion du déconfinement à venir dans tous les pays qui ont pris des mesures de confinement face à la pandémie de Covid-19.

« Je sais que certains pays préparent déjà la transition pour sortir des restrictions de confinement. Comme tout le monde, l’OMS aimerait voir les restrictions levées. Mais lever les restrictions trop rapidement pourrait entraîner une résurgence mortelle » de la pandémie, a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l’organisation.

 Genève (Suisse), le 24 février. Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS.

« Chaque individu a un rôle à jouer pour vaincre la pandémie », insisté le docteur Tedros. En l’absence de vaccin, des épidémiologistes craignent une « deuxième vague » de contaminations en cas de déconfinement prématuré et désordonné. Selon des spécialistes en modélisation des épidémies de l’université de Hong Kong, relâcher les mesures de contrôle de façon hâtive ferait presque autant de nouvelles infections que lors de la première vague.

Six conditions doivent être remplies pour un déconfinement sécurisé estime l’OMS. 1. Contrôler la transmission du virus 2. Assurer l’offre de santé publique et de soins. 3. Minimiser le risque dans des environnements exposés comme les établissement de santé de longue durée. 4. Mettre en place des mesures de prévention au travail, dans les écoles et d’autres lieux fréquentés. 5. Contrôler le risque de cas importés. 6. Responsabiliser les populations.