Thousands of people at the funeral of the little Nihal in Oran.

Le cercueil en bois recouvert de l’emblème national a été porté par des agents de la protection civile avant d’être mis sous terre, en présence de plusieurs milliers de personnes (© TSA)

A large crowd attended the August 7 at the burial of the remains of the small Nihal Si Mohand at the Cemetery « Ain El Beida Oran ». The funeral, reported Algerian Press Agency) started in mid-morning,from the parental home, located in the popular district Emir Khaled (ex Eckmühl) towards the cemetery to the west exit of Oran . The remains of the small Nihal filed, Saturday evening at his home in Oran for a wake before burial ceremony. The wooden coffin covered with the national emblem was worn by civil protection officers before being placed underground, in the presence of thousands of people, hundreds of police, the security chief of Oran and father of the deceased, Mokrane, who seemed defeated by the pain. The emotion was visible on their faces. Many anonymous in tears.   A funeral oration was delivered by an official of the Religious Affairs. 

The first words are going towards the present: « Thank you all, you who have come to share the pain. We are hurt, dismayed, « he says, voice full of emotion. « The death Nihal has shown immense unity of the Algerian people,from Tizi Ouzou to Tamanrasset, Oran and in the far east of the country, » he continues. He added: « The President of the Republic, the Government, local authorities, all security services and civil protection share the grief of the family of the deceased in which they present their sincere condolences. » The day before, a human tide had greeted the coffin arrived around 22:30 at the home from the hospital mortuary Tizi Ouzou which is far nearly 500km west tizi ouzou. Thousands of people gathered outside the funeral home to pay their last tribute to the deceased and to show solidarity with his family.

All Algeria calls for « the execution of the death penalty in a public place » no monsters not kidnappers and no child killers in Algeria.

Des milliers de personnes à l’enterrement de la petite Nihal à Oran

Le cercueil en bois recouvert de l’emblème national a été porté par des agents de la protection civile avant d’être mis sous terre, en présence de plusieurs milliers de personnes (© TSA)

Une foule nombreuse a assisté ce 7 août à l’enterrement de la la dépouille mortelle de la petite Nihal Si Mohand au cimetière d’Aïn El Beïda d’Oran.

Le convoi funèbre, rapporte l’Agence de presse algérienne) s’est ébranlé, en milieu de matinée, du domicile parental, situé au quartier populaire Emir Khaled (ex-Eckmühl), en direction du cimetière, à la sortie Ouest d’Oran.

La dépouille mortelle de la petite Nihal a été déposée, samedi dans la soirée à son domicile, à Oran, pour une veillée funèbre avant la cérémonie d’inhumation.

Le cercueil en bois recouvert de l’emblème national a été porté par des agents de la protection civile avant d’être mis sous terre, en présence de plusieurs milliers de personnes, de centaines de policiers, du chef de sûreté d’Oran et du père de la défunte, Mokrane, qui paraissait abattu par la douleur. L’émotion était visible sur les visages. Beaucoup d’anonymes ravalaient leurs larmes.

 

Une oraison funèbre a été prononcée par un responsable de la Direction des affaires religieuse. Les premiers mots vont en direction des présents : «Merci à vous tous, vous qui êtes venus pour partager la douleur. Nous sommes blessés, atterrés », lance-t-il, la voix chargée d’émotion. « La mort de Nihal a permis de montrer l’immense unité du peuple algérien, de Tizi Ouzou à Tamanrasset, d’Oran à l’extrême est du pays », poursuit-il. Avant d’ajouter : « Le Président de la République, le gouvernement, les autorités locales, tous les services de sécurité et la protection civile partagent la douleur de la famille de la défunte à qui ils présentent leurs sincères condoléances ».

La veille, une marée humaine avait accueilli le cercueil arrivé vers 22h30 au domicile mortuaire en provenance l’hôpital de Tizi Ouzou. Des milliers de personnes se sont rassemblées devant le domicile mortuaire pour rendre un dernier hommage à la défunte et en signe de solidarité avec sa famille.

Toute l’Algerie réclame  » l’execution de la peine de mort sur une place publique » pas de monstres pas kidnappeurs et  pas de tueurs d’enfants en Algerie .

Nihal est morte… Ange du paradis…

C’est confirmé. La petite Nihal, disparue le 21 juillet dernier, est décédée. L’analyse des ossements et objets retrouvés dans la zone du village ont confirmé qu’ils appartiennent à la petite fillette  de 4 ans, a annoncé le procureur de la République du tribunal de Ouacif dans la wilaya de Tizi ouzou.  Lire la suite