Encore un DRAME…

oued souf hopital

Huit nouveau-nés ont été tués dans un incendie avant l’aube qui a ravagé une maternité dans l’est de l’Algérie, ont annoncé les services d’urgence.

L’incendie a débuté à 3 h 50 (2 h 50 GMT) à l’hôpital de Oued Souf, à 500 km au sud-est de la capitale, Alger.

« Nous avons réussi à sauver 11 bébés, 37 femmes et 28 membres du personnel », a déclaré à l’AFP le capitaine Nassim Bernaoui, porte-parole des services d’urgence.

« Malheureusement, nous regrettons la mort de huit bébés, dont certains par brûlures et d’autres par inhalation de fumée », a déclaré Bernaoui.

Des dizaines de camions de pompiers ont été déployés pour maîtriser l’incendie.

La Direction générale de la protection civile algérienne écrivit plus tard sur Twitter que l’incendie était maîtrisé et empêché de se propager à d’autres quartiers.

Le gouvernement a ouvert une enquête sur la cause de l’incendie, selon les services d’urgence.

Il s’agissait du deuxième incendie survenu à la maternité de l’Oued Souf en 18 mois. En mai dernier, un incendie avait provoqué des dégâts importants, mais sans faire de victimes.

La qualité des services publics a souvent été une cause de frustration et de colère en Algérie, en particulier dans les zones situées à l’extérieur de la capitale.

Another Tragic Accident…

 

hopital oued souf2.jpg

Eight newborn babies have been killed in a pre-dawn fire that ripped through a maternity hospital in eastern Algeria, emergency services said.

The blaze began at 3:50am (02:50 GMT) in the hospital in Oued Souf, 500 kilometres (310 miles) southeast of the capital, Algiers.

« We managed to rescue 11 babies, 37 women and 28 staff, » Captain Nassim Bernaoui, spokesman for the emergency services, told AFP news agency.

« Unfortunately, we regret the deaths of eight babies, some from burns and others from smoke inhalation, » Bernaoui said.

Dozens of fire engines were deployed to bring the blaze under control.

The General Directorate of Algerian Civil Protection later wrote on Twitter that the fire was contained and prevented from spreading to other wards.

The government has opened an inquiry into the cause of the fire, according to the emergency services.

This was the second blaze to hit the maternity hospital in Oued Souf in 18 months. In May last year, a fire caused significant damage but no casualties.

The quality of government services has often been a cause of frustration and anger in Algeria, particularly in areas outside the capital.

Publicités