« On dirait une zone de guerre » : Beyrouth dévastée par une double explosion meurtrière…

Au Liban, ce drame survient alors que le pays connaît sa pire crise économique depuis des décennies, marquée par une dépréciation inédite de sa monnaie, une hyperinflation, des licenciements massifs et des restrictions bancaires drastiques.

Le premier ministre, Hassan Diab, dont le gouvernement est contesté par une partie de population, sort donc encore plus fragilisé de cet événement. “Il est inadmissible qu’une cargaison de nitrate d’ammonium, estimée à 2 750 tonnes, soit présente depuis six ans dans un entrepôt, sans mesures de précaution. C’est inacceptable et nous ne pouvons pas nous taire”, a-t-il déclaré devant le Conseil supérieur de la défense, promettant que les responsables devraient “rendre des comptes”.

Sur les réseaux sociaux, les Libanais expriment à nouveau leur colère contre la classe dirigeante, qu’ils accusent de corruption, estimant que l’explosion était un résultat de sa mauvaise gestion et de sa négligence.

Khaled Drareni devant le tribunal de sidi Mhamed en visioconférence…

Le journaliste Khaled Drareni a été entendu, ce lundi 3 août, en visioconférence depuis la prison de Koléa (Tipaza) par la juge du tribunal de Sidi M’hamed à Alger.

Il est apparu comme ça blême et maigre mais avec un beau sourire sur son visage…

L’image contient peut-être : 2 personnes, texte qui dit ’free khaled derarni’

En réponse aux accusations, Khaled Drareni a précisé à la juge qu’il pratiquait son « travail de journaliste indépendant et libre ».

« J’ai couvert les marches du mouvement, y compris les manifestations pro-vacances, lorsque je donne au lecteur l’information et c’est un droit constitutionnel du citoyen, lorsque je ne partage pas la haine et la vérité, je garde l’unité Patriotisme (…) Je suis un journaliste impartial qui ne fait que son travail », a-t-il dit. Lire la suite

Alerte notre page Facebook piratée…

IMG_20200708_110933

Nous informons nos abonnés nos followers ainsi que toutes les personnes concernées que notre page Facebook algeriamirror a été piratée depuis le 06 juin 2020, et par conséquent nous n’avons aucune main sur la page . Tout ce qui est publié sur la page ne vient pas de nous nous déclinons toute responsabilité a ce qui peut être écrit ou messages envoyés…administration Facebook on a essayé a maintes reprises de vous contacter et vous informer sur ce sérieux problème veuillez agir et bloquer ma page.SVP.

Alert our Facebook page algeriamirror has been hacked…

We inform our subscribers, our followers and all concerned that our Algeria-mirror Facebook page has been hacked since June 06, 2020, and therefore we have no control over the page. All that is published on the page does not come from us we decline all responsibility for what can be written or sent messages … Facebook administration we tried many times to contact you and inform you about this serious problem please act and block my page.

Plus de 4 000 Algériens toujours bloqués à l’étranger…

En vacances ou en déplacement pour affaires ou pour des soins ou même pour  des  études, des  milliers  d’Algériens  sont  toujours  bloqués  dans plusieurs pays, et  ce, depuis  trois  mois  sans aucune information sur un possible rapatriement. Leur patience a atteint ses limites compte tenu de la dégradation de leur quotidien loin des siens.

Coronavirus : Début demain du rapatriement de 1.788 Algériens ...

Démunis financièrement,épuisés moralement,ils appellent les autorités“à  mettre  un  terme  à  leurs supplices”. Ils se trouvent en Turquie depuis 3 mois, pays où les Algériens ont le  plus souffert  de  cette  situation. “C’est un cauchemar qui n’en finit pas. Lire la suite

interpellation musclée d’une infirmière mardi à Paris lors du rassemblement des soignants…

Terrible image d’une infirmière de 50 ans, ayant travaillé pendant toute la crise du Covid (et l’ayant même attrapé). tirée par les cheveux par un policier. Elle finira évacuée le visage en sang tout en réclamant à plusieurs reprises sa Ventoline. A ceux qui pensent qu’il s’agit d’une BB ou GJ déguisée en soignante, sa fille a publié sur twitter ce témoignage :

« Cette femme, c’est ma mère. 50 ans, infirmière, elle a bossé pendant 3 mois entre 12 et 14 heures par jour. A eu le covid. Aujourd’hui, elle manifestait pour qu’on revalorise son salaire, qu’on reconnaisse son travail. Elle est asthmatique. Elle avait sa blouse. Elle fait 1m55. »Farida est infirmière de profession à l’Hôpital Bicêtre, elle a 52 ans, elle est asthmatique, elle a travaillé entre 12h à 14h pendant 3 mois pour sauver des vies, elle a eu le covid19. Tirée par les cheveux par une femme policière, elle reçoit le poids de plusieurs hommes policiers sur son corps. Elle saigne, elle indique qu’elle est infirmière et asthmatique, elle demande plusieurs fois sa ventoline, sans succés. Sa seule réponse sera celle d’un homme policier « fallait réfléchir avant ». Son crime? avoir jetté un caillou à plus de 10 mètres des forces de l’ordre, caillou qui manifestement n’a touché personne, à part retomber sur le bitume. Rien ne justifiera jamais les violences disprortionnées des interpellations. Imen Mellaz est sa fille, elle est journaliste à France24, elle confirme que sa mère est actuellement en garde à vue.. Le 13 juin dernier, Génération Identitaire, postait un selfie tout sourire dans un fourgon policier. Aucune garde à vue pour eux. 

Muscular arrest of a nurse Tuesday in Paris during the gathering of caregivers…

Terrible image of a 50-year-old nurse, who worked during the whole Covid crisis (and even caught it). pulled by the hair by a policeman. She will finish evacuating the face in blood while claiming several times her Ventoline. To those who think it is a BB or GJ disguised as a caregiver, her daughter published this testimony on twitter:

« This woman is my mother. 50 years old, nurse, she worked for 3 months between 12 and 14 hours a day. Had the covid. Today, she was demonstrating so that her salary was increased, that we recognize her work. She is asthmatic. She had her blouse. She is 1.55m tall. « Farida is a nurse by profession at Bicêtre Hospital, she is 52 years old, she is asthmatic, she worked between 12h and 14h for 3 months for save lives, she had covid19. Pulled by the hair by a policewoman, she receives the weight of several police officers on her body. She is bleeding, she indicates that she is a nurse and asthmatic, she asks several times for her ventoline, without success. His only response will be that of a police officer « had to think before ». His crime? to have thrown a pebble more than 10 meters from the police, a pebble which obviously did not touch anyone, apart from falling on the bitumen. Nothing will ever justify the disproportionate violence of the arrests. Imen Mellaz is his daughter, she is a journalist at France24, she confirms that her mother is currently in police custody. On June 13, Génération Identitaire, posted a selfie with a smile in a police van. No police custody for them.

 

LE DR WAFA BOUDISSA, ENCEINTE, EST DÉCÉDÉE DU CORONA…

 

Affaire du Dr Wafa Boudissa: Sa demande de congé exceptionnel rejetée à trois reprises

En lui refusant ses demandes de congé spécial, la direction ddre l’hôpital s’est rendu coupable de négligence qui a entraîné la mort et de violation de l’instruction portant mise en congé exceptionnel des femmes enceintes.

Sa mort tragique a choqué l’opinion publique au plus haut point. Nombreux les Algériens sous le choc en découvrant le visage de Wafa Boudissa, une femme médecin, décédée par la faute de sa hiérarchie qui lui a refusé des congés alors qu’elle était enceinte de huit mois. Comment ce drame qui pouvait être inévitable a pu se produire dans un contexte où la prévention était pourtant de rigueur ? En lui refusant ses demandes de congé spécial, la direction de l’établissement public hospitalier s’est rendu  coupable à la foi de négligence qui a entraîné la mort, mais aussi de violation de l’instruction portant mise en congé exceptionnel des femmes enceintes. Lire la suite

Coronavirus : ce n’est pas fini…prenez toujours vos précautions.

Le bilan de la pandémie de coronavirus continue de s’alourdir en Amérique, avec près de 1.900 morts supplémentaires aux États-Unis, selon l’université Johns Hopkins. Toujours selon cette source, plus de 730.000 personnes auraient été contaminées depuis le début de la pandémie.

CARTE - Coronavirus : l'ampleur de l'épidémie aux Etats-Unis ...

 

Lire la suite

Coronavirus : l’OMS met en garde contre le risque mortel d’un déconfinement hâtif…

INFOSOMS

Il existe un risque de « résurgence mortelle ». L’Organisation mondiale de la santé (OMS) met en garde contre une mauvaise gestion du déconfinement à venir dans tous les pays qui ont pris des mesures de confinement face à la pandémie de Covid-19.

« Je sais que certains pays préparent déjà la transition pour sortir des restrictions de confinement. Comme tout le monde, l’OMS aimerait voir les restrictions levées. Mais lever les restrictions trop rapidement pourrait entraîner une résurgence mortelle » de la pandémie, a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l’organisation.

 Genève (Suisse), le 24 février. Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS.

« Chaque individu a un rôle à jouer pour vaincre la pandémie », insisté le docteur Tedros. En l’absence de vaccin, des épidémiologistes craignent une « deuxième vague » de contaminations en cas de déconfinement prématuré et désordonné. Selon des spécialistes en modélisation des épidémies de l’université de Hong Kong, relâcher les mesures de contrôle de façon hâtive ferait presque autant de nouvelles infections que lors de la première vague.

Six conditions doivent être remplies pour un déconfinement sécurisé estime l’OMS. 1. Contrôler la transmission du virus 2. Assurer l’offre de santé publique et de soins. 3. Minimiser le risque dans des environnements exposés comme les établissement de santé de longue durée. 4. Mettre en place des mesures de prévention au travail, dans les écoles et d’autres lieux fréquentés. 5. Contrôler le risque de cas importés. 6. Responsabiliser les populations.

 

 

 

 

 

 

Confinement partiel sur l’ensemble du territoire national dès demain…

Best Videoh GIFs | Gfycat

ALORS QUE LE COUVRE FEU SERA RAMENÉ À 15H DANS NEUF WILAYAS

La mesure de confinement partiel sera étendue à l’ensemble des wilayas du pays à l’exclusion de la wilaya de Blida (confinement total), alors que le volume horaire du confinement partiel sera rallongé de 15h00 à 7h00 pour autres neuf wilayas à compter de demain dimanche, indique samedi soir un communiqué des services du Premier  ministre. Lire la suite

COVID-19 Le confinement partiel étendu à quatre wilayas…

Outre les mesures prise relative au prolongement, pour deux semaines, de la fermeture des crèches, des établissements scolaires, universitaires et de formation, sont reconduites, jusqu’au dimanche 19 avril 2020, les mesures suivantes : Lire la suite