octobre 19, 2021

« On dirait une zone de guerre » : Beyrouth dévastée par une double explosion meurtrière…

2 min read
Spread the love

Au Liban, ce drame survient alors que le pays connaît sa pire crise économique depuis des décennies, marquée par une dépréciation inédite de sa monnaie, une hyperinflation, des licenciements massifs et des restrictions bancaires drastiques.

https://www.facebook.com/attourani/videos/1991249124342102/?t=2

Le premier ministre, Hassan Diab, dont le gouvernement est contesté par une partie de population, sort donc encore plus fragilisé de cet événement. “Il est inadmissible qu’une cargaison de nitrate d’ammonium, estimée à 2 750 tonnes, soit présente depuis six ans dans un entrepôt, sans mesures de précaution. C’est inacceptable et nous ne pouvons pas nous taire”, a-t-il déclaré devant le Conseil supérieur de la défense, promettant que les responsables devraient “rendre des comptes”.

https://www.facebook.com/24dotae/videos/3295517650510115/?t=30

Sur les réseaux sociaux, les Libanais expriment à nouveau leur colère contre la classe dirigeante, qu’ils accusent de corruption, estimant que l’explosion était un résultat de sa mauvaise gestion et de sa négligence.

« It looks like a war zone »: Beirut devastated by a deadly double explosion ..

In Lebanon, the tragedy comes as the country experiences its worst economic crisis in decades, marked by unprecedented depreciation of its currency, hyperinflation, massive layoffs and drastic banking restrictions.

Prime Minister Hassan Diab, whose government is contested by part of the population, therefore emerges even more fragile from this event. “It is unacceptable that a cargo of ammonium nitrate, estimated at 2,750 tonnes, has been present for six years in a warehouse without precautionary measures. This is unacceptable and we cannot be silent, ”he told the Supreme Defense Council, promising that those responsible should“ be held to account ”.

On social networks, the Lebanese are once again expressing their anger against the ruling class, which they accuse of corruption, believing that the explosion was a result of its mismanagement and neglect.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.