Numilog :196 travailleurs licenciés…

Pas moins de 196 travailleurs, qui exerçaient dans l’une des filiales du géant de l’agro-alimentaire Cevital, dont le patron n’est autre qu’Issad Rebrab, ont été licenciés. Ce qui est reproché aux travailleurs limogés, c’est le fait qu’ils revendiquaient leurs droits socio-professionnels en observant une grève.

En 2007, Numilog est créée par le groupe Cevital afin d’accompagner le développement de ses activités et d’en assurer son support logistique.

Lire la suite

« On dirait une zone de guerre » : Beyrouth dévastée par une double explosion meurtrière…

Au Liban, ce drame survient alors que le pays connaît sa pire crise économique depuis des décennies, marquée par une dépréciation inédite de sa monnaie, une hyperinflation, des licenciements massifs et des restrictions bancaires drastiques.

Le premier ministre, Hassan Diab, dont le gouvernement est contesté par une partie de population, sort donc encore plus fragilisé de cet événement. “Il est inadmissible qu’une cargaison de nitrate d’ammonium, estimée à 2 750 tonnes, soit présente depuis six ans dans un entrepôt, sans mesures de précaution. C’est inacceptable et nous ne pouvons pas nous taire”, a-t-il déclaré devant le Conseil supérieur de la défense, promettant que les responsables devraient “rendre des comptes”.

Sur les réseaux sociaux, les Libanais expriment à nouveau leur colère contre la classe dirigeante, qu’ils accusent de corruption, estimant que l’explosion était un résultat de sa mauvaise gestion et de sa négligence.

Khaled Drareni devant le tribunal de sidi Mhamed en visioconférence…

Le journaliste Khaled Drareni a été entendu, ce lundi 3 août, en visioconférence depuis la prison de Koléa (Tipaza) par la juge du tribunal de Sidi M’hamed à Alger.

Il est apparu comme ça blême et maigre mais avec un beau sourire sur son visage…

L’image contient peut-être : 2 personnes, texte qui dit ’free khaled derarni’

En réponse aux accusations, Khaled Drareni a précisé à la juge qu’il pratiquait son « travail de journaliste indépendant et libre ».

« J’ai couvert les marches du mouvement, y compris les manifestations pro-vacances, lorsque je donne au lecteur l’information et c’est un droit constitutionnel du citoyen, lorsque je ne partage pas la haine et la vérité, je garde l’unité Patriotisme (…) Je suis un journaliste impartial qui ne fait que son travail », a-t-il dit. Lire la suite