« Algerian resistant skulls » in the Museum of Man in Paris …

Image result for crânes des combattants algériens

A four-month siege

In 1847, after the surrender of Abd-el-Kader, the French soldiers believe this is the end of fighting in Algeria after over ten years of a war of conquest of unprecedented savagery. But while the danger was mainly in the west, it reappears east early 1849 in southern Constantine, near Biskra, where Sheikh Bouziane takes over the resistance. After the clashes, he is hiding in the « oasis » of Zaatcha, a real fortified city where, besides entrenched combatants, live hundreds of people of all generations. Lire la suite

«Les crânes de résistants algériens » au Musée de l’homme à Paris…

Un siège de quatre mois

En 1847, après la reddition d’Abd-el- Kader, les militaires français croient que c’en est fini des combats en Algerie après plus de dix ans d’une guerre de conquête d’une sauvagerie inouïe. Mais, alors que le danger était surtout à l’ouest, il réapparaît à l’est début 1849, dans le Sud-Constantinois, près de Biskra, où le cheikh Bouziane reprend le flambeau de la résistance. Après des affrontements, il se retranche dans l’« oasis » de Zaâtcha, une véritable cité fortifiée où, outre des combattants retranchés, vivent des centaines d’habitants, toutes générations confondues. Lire la suite