La Bourde d’Ouyahia…

À partir d’Oran où il a pris part à la 17e Université d’été de l’Union générale des étudiants algériens (UGEA), Ahmed Ouyahia a tout simplement rappelé les bienfaits du pouvoir en Algérie depuis l’indépendance contrairement, selon lui, à l’époque coloniale où l’Algérien était privé de tous ses droits.

« La France nous avait privés du savoir. À l’indépendance l’Algérie comptait à peine 500 étudiants, français pour la majorité. Aujourd’hui,  l’Algérie a 8 millions d’étudiants et des dizaines d’universités », lance-t-il à l’assistance. Le pouvoir, pour Ouyahia a développé la recherche scientifique alors qu’en 1962 « elle n’existait pas ».

Le chef du RND aurait pu s’arrêter à ces comparaisons, mais il persiste : il rappelle aux Oranais que « le meilleur d’entre vous était Khemass et l’autre hemal ( porteur) et les jeunes se faisaient appeler ya ouled ». Et comme si ce rappel humiliant ne suffisait pas, Ouyahia,   le métier de cireur de chaussures n’existe plus  », une pratique courante durant la colonisation. Et dire que cet homme veut devenir le président de notre chère Algérie…c’est MALHEUREUX…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s