novembre 26, 2020

Une première en Algérie : les réseaux sociaux coupés

1 min read
Spread the love

LKNQSD

Les réseaux sociaux, notamment Facebook et Twitter, sont inaccessibles depuis samedi 18 juin en Algérie, à la veille des examens partiels du baccalauréat. La coupure a vite suscité le courroux des internautes algériens, qui s’affichent néanmoins moqueurs face à cette mesure, la contournant en toute simplicité grâce aux réseaux privés virtuels (VPN).

Ce dispositif a été mis en place par plusieurs institutions dont le ministère de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, le ministère de l’Éducation nationale, la gendarmerie, les opérateurs de téléphonie mobile et l’ARPT.

La décision de couper les réseaux sociaux est une première en Algérie. Cette coupure a rapidement suscité la colère des internautes, furieux contre une mesure que certains qualifient de « radicale » ou d’ »extrême ». Les utilisateurs des réseaux sociaux regrettaient ainsi de « faire les frais de quelques fraudeurs au baccalauréat », dénonçant « la solution facile », voire « une incompétence » derrière cette coupure.

Une fois de plus les autorités confirment leur incompétences et leur autorité dans la gestion du pays .

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *