Candidats au BAC 2016…

Retard de 1 à 2 minutes Candidats au Bac 2016 se sont vus expulsés de l’examen: l’irresponsabilité et la folie du ministère  de l’éducation…et oui se ne sont pas vos enfants briser des élèves pour une minute de retard…الله لا تربحكم حسبنا الله و نعم الوكيل ياوزارة التربية و ادنابها

 

 

Publicités

Karakou

KARAKOU

Le karakou est un costume traditionnel algerien, plus précisément algerois, qui a été porté dans l’Algérie antique et que certaines algéroises continuent à porter dans leur vie quotidienne.

Il est constitué du haut karakou qui est une veste souvent en velours et travaillé avec du fil d’or appelé majboud ou fetla. Le bas quant à lui est un pantalon (seroual) qui peut être seroual chelka (droit avec des fentes sur les cotés) ou alors seroual mdouer(bouffant). Lire la suite

Jardin d’essai du Hamma, Alger…

 Le Jardin d’essai du Hamma, situé dans le quartier de Hamma à Alger, est un jardin luxuriant, qui s’étend en amphithéâtre, au pied du Musée national des beaux art d’Alger, sur une superficie de 58 hectares (38 hectares de jardin et 20 hectares d’arboretum).

Créé en 1832, il est considéré comme l’un des jardin d’essai et d’acclimatation les plus importants au monde.

Le jardin d’essai est desservi par la station du jardin d’essai metro d’Alger. Lire la suite

Hotel El-Djazair « ex Saint George »

Hotel Saint George

 Bâti sur un ancien palais Arabo-Ottoman et cerné par un luxuriant Jardin Botanique, l’hôtel se veut un des fleurons du patrimoine culturel national.
Séjourner à l’hôtel Saint-George, c’est forcément revivre la splendeur d’une époque tout en profitant de la douceur d’un luxe contemporain.
Dès son ouverture, l’hôtel fut l’adresse préférée de la bourgeoisie anglaise, attirée par les hivers doux et exotiques d’Alger. Lire la suite

CONSTANTINE…

Constantine Constantine est la capitale de l’Est algérien se situe à 431 km à l’est de la capitale Alger.

Constantine, l’une des plus anciennes cités du monde, est une ville importante dans l’histoire méditerranéenne. Anciennement Cirta, capitale de la Numidie de 300 av. J.-C. à 46 av. J.-C. elle passe sous domination romaine par la suite. C’est à l’empereur Constantin Ier qu’elle doit son nom actuel depuis 313.

Durant le Moyen Âge elle est conquise par les Arabes au viie siècle et elle fera partie successivement du royaume aghlabide, de l’empire fatimide puis des royaumes zirides, hammadides, almohades et hafside.

Elle deviendra au xvie siècle la capitale du beylik de Constantine, siège du pouvoir beylical et vassale de la régence d’Alger. Lors de la conquête de l’Algérie par les Français elle sera prise en 1837, après un échec en 1836. Intégrée à la wilaya II, le Constantinois, par le FLN durant la guerre d’Algérie elle devient le siège de sa propre wilaya à l’indépendance du pays.

Constantine est également surnommée la « ville des ponts suspendus », « ville du vieux rocher », « ville des oulémas », aussi « ville des aigles » ou bien « ville du malouf », variante constantinoise de la musique arabo-andalouse. Elle est considérée comme la capitale de l’est du pays.

 

PARADOXES…

  • En 1830, selon Bruno Etienne, le taux de lettrés en arabe chez les algériens était plus élevé que chez les hordes des envahisseurs  en français.
  • Dans les années 50-60 du siècle dernier, 95%,  des quelques sept millions d’algériens étaient : et des montagnards, et des analphabètes, et des illettrés (ne sachant ni lire ni écrire) dans aucune langue,  et des misérables recouverts de haillons et  sous alimentés.Telle était le couronnement de  l’œuvre la plus élaborée et la plus manifeste de 130 années d’une massive présence coloniale française dite : «Civilisatrice. »

 

Lire la suite

La fondation de la régence d’Alger…

L’adhésion à l’Empire ottoman (1519)

Kheireddine Barberousse.
Kheireddine Barberousse.

Khayr ad-Din s’était vu confier l’autorité sur Alger durant la période où Arudj allait à la conquête de l’Ouest algérien. À la mort de son frère, Kheireddine Barberousse est proclamé « sultan d’Alger » par les corsaires et les soldats. Lire la suite

La fondation de la régence d’Alger…

 L’histoire de la régence d’Alger s’organise en quatre grandes périodes historiques :

*Les frères Barberouse sont à l’origine de la Régence gouvernée par des beylerbeys (1516-1587) sous l’autorité de la Sublime Porte ;
*La Règence est gouvernée par des pachas (1587-1659), désignés par le sultan de Constantinople ;
*La Régence se dégage de l’autorité de l’Empire ottoman sous l’autorité des aghas (1659-1671) ;
*La Régence est gouvernée par des deys (1671-1830) jusqu’à la conquête de l’Algérie par la France.

The history of the regency of Algiers is organized into four historical periods :

The Barberouse brothers are behind the Regency governed by beylerbeys (1516-1587) under the authority of the Sublime Porte ; The regency is ruled by pashas (1587-1659) , appointed by the sultan of Constantinople ; The Regency assumes the authority of the Ottoman Empire under the authority of aghas (1659-1671) ; Regency is governed by deys (1671-1830) until the conquest of Algeria by France.

Lire la suite