Les ksours de Ouargla

n-KSAR-MESTAOUA-large570Seize  ksours sahariens disséminés à travers le territoire de la wilaya d’Ouargla proposés sur la liste supplémentaire de 2009 portant classement des biens culturels de la wilaya d’Ouargla en tant que sites archéologiques et historiques nationaux, a appris l’Agence de Presse Algérienne (APS) auprès des responsables de la direction locale de la Culture.

arton22037-b7a8cDe grande valeur historique et civilisationnelle, ces ksours, dont l’édification à travers les régions d’Oued-Mya et Oued-Righ remonte à des ères diverses, sont disséminés sur le territoire des daïras de Ouargla, Témacine, El-Hedjira, N’goussa, Mégarine et Sidi Khouiled, et la wilaya déléguée de Touggourt, a indiqué à l’APS Warda Khelfaoui, architecte à la direction de la Culture.

Le ksar de Mestaoua à Touggourt, l’un des ksour suscitant l’intérêt ou la curiosité des visiteurs, nationaux et étrangers, et dont l’édification date d’avant le 15ème siècle, suivi de ceux de Adjadja et N’goussa qui témoignent du passage de plusieurs peuplements et tribus dans la région avant le 11ème siècle.

Ces sites archéologiques demeurent, en dépit de leur valeur historique, exposés à des actions d’altération et de dégradation qui risquent de précipiter leur disparition, du fait des aléas du temps, des caprices de la nature, et de la main destructrice de l’homme.

 

 Sixteen ksours Saharan scattered throughout the territory of the wilaya of Ouargla proposed in the supplementary list of 2009 on the classification of cultural property in the wilaya of Ouargla as national archaeological and historical sites, learned the Algerian News Agency ( APS) with officials of the local directorate of Culture.

 De great historical and civilizational value, these ksours, whose construction across regions of Oued Mya and Oued-Righ back to various eras, are scattered on the territory of daïras Ouargla Temacine, El-Hedjira , N’Goussa, Megarine and Sidi Khouiled, and delegated wilaya of Touggourt, told APS Warda Khelfaoui, architect to the direction of Culture.

 The Ksar Mestaoua Touggourt, one of the ksour arousing interest or curiosity of visitors, domestic and foreign, and whose construction dates back to before the 15th century, followed by those of Adjadja and N’Goussa testifying the passage of several stands and tribes in the area before the 11th century.

 These archaeological sites remain, despite their historic value, exposed to weathering and degradation actions that may precipitate their demise, due to the vagaries of time, the vagaries of nature and the destructive hand of man.

 

« xenophobie » pourquoi???

Un migrant sauvagement tabassé par des Bécharis

Après les incidents «d’une extrême gravité » survenus vendredi à Béchar entre des habitants de la cité OPGI et des migrants, la Ligue algérienne de défense des droits de l’homme (LADDH) s’inquiète, dimanche, du développement d’une «xénophobie et d’un racisme insupportables» et appelle à s’y opposer par «les moyens de loi» et une «implication forte des acteurs de la société». Le communiqué note que plusieurs blessés ont été enregistrés dans les « deux camps » dont des « dizaines de migrants parmi lesquels des femmes et des enfants. »

 

La question est pourquoi tout ça et pourquoi maintenant…l’Algerie n’a jamais été raciste ou xenophobe l’Algerie est une terre hospitalière depuis tout le temps…Cette perversion xénophobe et raciste est une violence extrême qui a des effets destructeurs graves pour l’ensemble de la société. Il faut s’ opposer a tout cela  par l’implication forte des acteurs de la vie sociale, c’est une injure aux valeurs ALGERIENNES professées par NOS ANCESTRES et notre combat pour une Algerie libre de toute oppression .