Fondation El-Djazair Beni-Mezghenna

algerhisto

C’est au X° siècle, sous le règne de la dynastie de Ziri Ben Menad (945/971), que Bologhine, fils de ce prince, fut séduit par le site et obtint la permission de fonder sur les ruines d’Icosium, une ville qui prit le nom d’El-Djazair Beni-Mezghenna. La présence des ilots et le bon mouillage naturel ont été des facteurs importants pour ce bâtisseur…lire plus https://algeriamirror.wordpress.com/histoire-2/

 

In the X° century, under the reign of the dynasty of Ziri Ben Menad (945/971) that Bologhine, son of the prince, was seduced by the site and obtained permission to build on the ruins of Icosium, a city that took the name El-Djazair Beni Mezghenna. The presence of islets and good natural anchorage were important factors to this builder

Une réflexion au sujet de « Fondation El-Djazair Beni-Mezghenna »

  1. Par ailleurs il existe un petit village du nom de  »Mezghenna » situé sur les monts de Tablat au sud d’Alger avant Lazizia et à l’ouest de Bouira, je me demande s’il a quelque chose à voir avec  »Djazair Mezghanna »!
    En fait, la localité en question tient son nom d’un douar-commune institué à l’époque coloniale (après 1880). Cette circonscription administrative couvrait le territoire d’une tribu du même nom : Béni Mezghenna. Difficile de s’assurer qu’il s’agit de la même tribu que cite Ibn-Khaldûn à son époque et pour les époques précédentes, mais ce n’est pas chose impossible.

    En tout cas, les Béni Mezghenna que trouvèrent les français faisaient partie de la portion berbère de la Confédération des Béni Slimane (on disait Béni Slimane Djebaïlia pour les distinguer des tribus arabes de la plaine, dits Béni Slimane El-Outta). Selon leur traditions, ces Mezghenna là se rattachaient à un ancêtre nommé Sidi Mbarek qui se serait établi sur ce térritoire alors qu’il appartenait aux Béni ‘Uthmân. Ils n’ont pas gardé de date précise, mais cela eut lieu avant l’arrivée des arabes hilaliens dans la région, donc avant le 13e s.

    Il s’agirait donc peut-être d’une fraction des anciens Mezghenna, chassés de la Mitidja (qu’ils ont longtemps dominé) par un quelconque conflit ou détachés volontairement à un moment indéterminé, et qui se seraient établis parmi d’autres Sanhadja dans ces montagnes de l’Atlas blidéen. Ils furent par la suite intégrés dans la Confédération des Béni Slimane lorsque celle-ci se constitua, après l’arrivée des Arabes et leur sédentarisation dans la région.
    Histo

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.